LE CNISF

LE CONSEIL NATIONAL DES INGÉNIEURS ET DES SCIENTIFIQUES DE FRANCE



English speaking

Accès au site Web

Président Xavier Karcher
Délégué général: Daniel Ameline

7 rue Lamennais Paris 75008

Historique

Indépendant et apolitique, le CNISF perpétue une idée très ancienne qui remonte au milieu du 19e siècle avec la création, le 4 mars 1848, de la Société Centrale des Ingénieurs Civils dont le premier président est Eugène Flachat, créateur des premières lignes françaises de chemin de fer.

Devenue, peu d'années après, la société des Ingénieurs Civils de France (ICF), l'Association est reconnue d'utilité publique le 22 décembre 1860.

Elle joue plus tard un rôle essentiel dans la création d'organismes fédérateurs : fédération des Associations et Sociétés françaises d'Ingénieurs Diplômés (FASFID) en 1929, Union des Associations et sociétés Industrielles Françaises (UASIF) en 1948, Conseil National des Ingénieurs français (CNIF) en 1957, fusion des ICF avec l'UASIF pour constituer en 1978 la Société des Ingénieurs et Scientifiques de France (ISF).

En 1990, les trois organisations françaises CNIF, FASFID et ISF décident de se regrouper. Le 19 mars 1992, un décret officialise cette fusion ; le Conseil National des Ingénieurs et des Scientifiques de France (CNISF) est né.

 

Composition

Le CNISF regroupe 160 000 adhérents par l'intermédiaire de 174 associations dont 120 associations ou sociétés d'anciens élèves d'écoles d'ingénieurs, 31 sociétés scientifiques, techniques et professionnelles et 23 unions régionales auxquelles il faut ajouter 12 sections étrangères. Il représente 450 000 ingénieurs et scientifiques

Organismes officiels où le CNISF est représenté

 Représentation régionale

L'action du CNISF se démultiplie en région par l'intermédiaire des Unions Régionales des Ingénieurs et des Scientifiques (URIS) qui ont délégation pour agir au nom du CNISF à l'échelon régionale. Un protocole lie les RIS et le CNISF.
Les URIS rassemblent les personnes physiques et morales de la région et exercent à l'égard des membres qui le souhaitent le rôle d'association de proximité en complémentarité de ce qui peut être le fait des associations nationales.
Les services rendues par les RIS peuvent aller jusqu'à l'accompagnement professionnel grâce au développement des activités de réinsertion et de consultations juridiques et fiscales (avec le concours du CEDI).
Les URIS frontalières ont vocation pour entretenir des relations privilégiées avec leurs homologues limitrophes, dans le respect des accords nationaux s'ils existent et en complémentarité de ce qui peut être fait à l'échelon national.

Représentation internationale

Le CNISF représente les ingénieurs français auprès des organisations similaires à l'étranger :
- en Europe, il est le membre français de la Fédération Européenne des Associations Nationales d'Ingénieurs (FEANI).
Il tient le Registre de la FEANI pour les Ingénieurs Européens français.
Il établit et met en œuvre les procédures nécessaires pour permettre la mobilité professionnelle des ingénieurs français en Europe.
Trois pays ont manifesté leur intérêt pour ces procédures (Italie, Grande-Bretagne et Allemagne).

 

Les services du CNISF