La formation continue

 

 

Voir aussi

Les deux facettes de l'activité de formation continue

Les formations d'ingénieurs sont concernées de deux manières par les activités de formation continue
  • sous l'angle tout d'abord de la formation continue des ingénieurs et cadres en activité, en vue d'une mise à jour de leurs connaissances techniques ou non techniques
  • sous l'angle ensuite de la promotion souvent qualifiée de promotion sociale, destinée à donner une seconde chance à des techniciens déjà engagés dans la vie active désireux d'acquérir une qualification supérieure sanctionnée par un diplôme d'ingénieur.

Cefi Les sessions de formation continue

Si cette activité a été reconnue comme utile depuis longtemps, elle bénéficie depuis la législation de 1971 d'un cadre incitatif. Nombre d'écoles d'ingénieurs proposent des séminaires de formation continue avec des formateurs qui sont soit leurs enseignants, soit des intervenants extérieurs.

voir CEIFCO Club de services de formation continue des Grandes Écoles

Formations de promotion sociale

Il existe une tradition d'accès au titre d'ingénieur par des voies non traditionnelles. La plus ancienne est le CNAM, qui offre la possibilité de préparer à temps partiel un diplôme d'ingénieur. D'autres formules se sont ultérieurement développées, comme le CESI, qui s'est établi sur différents sites régionaux).

En 1974, un arrêté pris par le Ministre Fontanet a ouvert une possibilité d'accès dans les seconds cycles des écoles à des DUT ou BTS ayant trois ans minimum d'expérience professionnelle (filière Fontanet).

Plus récemment a été mis en place la filière des NFI devenue FIP (Formations d'Ingénieurs partenariales) qui permet la préparation du diplôme d'ingénieur en formation continue.

 voir liste des NFI par la formation continue

Obligations financières des entreprises

voir Évolution de la législation