Formations d'ingénieurs en partenariat (FIP) (ancienne appellation : NFI)


Présentation des FIP | Caractéristiques des FIP | Effectifs | Caractéristiques des diplômés

Les formation d'ingénieurs par la formation continue (Fontanet et FIP FC)

FIP en formation intiale

Que sont les Formations d'ingénieurs en partenariat ?

Un peu d'histoire

La création des FIP (appelées NFI à l'origine) a concrétisé les recommandations d'un groupe de travail réuni en 1989 sous la présidence de Bernard DECOMPS. Au sein de ce groupe s'était dégagé un consensus sur :

  • l'existence de très nombreux diplômés au niveau Bac+2, formés et recrutés en nombre dans la décennie précédente, auxquels les entreprises se devaient de proposer des progressions de carrière.
  • le fait que, pour remplir certaines fonctions ou pour les entreprises de taille moyenne, des profils d'ingénieurs moins conceptuels et ayant une meilleure approche des réalités de terrain serait souhaitable.
  • une carence en ingénieurs diplômés pour encadrer le développement de l'économie. Les vives tensions observées sur le marché de l'emploi des ingénieurs pour certaines spécialités en faisait alors foi (1989-1990).
  • l'intérêt de tirer des leçons des expériences étrangères, notamment celle de l'Allemagne, au niveau des ingénieurs technologues FH.

Les options initiales

Le projet NFI se proposait d'apporter une réponse adaptée à la question de l'évolution de carrière des Bac+2 en créant une filière de formation d'ingénieurs, les NFI, ayant vocation à assurer la promotion des techniciens en poste dans les entreprises. A côté de ces formations continues, il était prévu que pourraient exister quelques filières de formation initiale, destinées soit aux bacheliers, soit aux titulaires d'un diplôme de niveau Bac+2.

En formation initiale, comme en formation continue, les NFI/FIP avaient l'ambition de :

  • se distinguer de manière significative des formations traditionnelles car, destinées à former des ingénieurs de terrain, à partir de candidats sélectionnés sur d'autres critères, elles devaient dispenser un enseignement rénové par rapport à celui de la filière traditionnelle.
  • se construire autour d'un partenariat avec les entreprises, apte à garantir l'adéquation des profils formés et des besoins des entrerpises. Les entreprises devaient jouer un rôle actif dans la formation de leurs salariés à leur nouvelle fonction d'ingénieur.
  • déboucher sur un véritable titre d'ingénieur. La commission des titres d'ingénieurs devait être consultée pour l'habilitation de chacun de ces diplômes. Sa décision d'habiliter ou non les formations se prenait sur la base de critères liés à la qualité de l'enseignement et du partenariat.

Ce qu'il en est advenu

Dans le cadre du dispositif NFI devenues FIP, près de 100 formations (caractérisées par une spécialité et un public, celui de la formation initiale ou celui de la formation continue) ont été habilitées par la Commission des Titres d'Ingénieur au 31/08/98. C'est à dire qu'elles ont reçu l'autorisation de délivrer un diplôme d'ingénieur aux élèves qui suivent leur cursus.

Celles destinées aux techniciens en activité (formation continue) sont majoritaires. Néanmoins, en raison du nombre plus élevé de formations continues qui n'ont pas ouvert et de la taille plus réduite des promotions de celles qui fonctionnent, depuis 1992, les flux d'entrée en formation initiale dépassent ceux des formations continues.

Quelles sont les caractéristiques des FIP ?

En quoi les NFI se distinguent-elles des formations d'ingénieur telles qu'elles existaient jusqu'à présent ? Il apparaît trois grandes différences :
  • elles sont bâties autour d'un partenariat école(s) entreprise(s)
  • elles mettent en oeuvre une pédagogie de l'alternance
  • elles forment plutôt des ingénieurs de terrain.

Le partenariat:

Dans les partenariats, le plus souvent institutionnalisés par des associations loi de 1901, sont réunis:
  • établissement(s) d'enseignement délivrant déjà des diplômes d'ingénieurs "classiques"
  • d'autres établissements
  • une ou plusieurs fédérations professionnelles
  • éventuellement une ou plusieurs entreprises.

Dénomination du diplôme:

Le diplôme attribué à l'issue de la NFI n'est pas celui de l'école "classique" mais un diplôme d'ingénieur "NFI XYZ" délivré par l'école ABC dans une spécialité.
Ex. pour l'ISIV: ingénieur ISIV, diplômé de l'Université de Valenciennes, spécialité mécanique.

L'union des Industries Métallurgiques et Minières, partenaire de 26 des 49 structures ayant crée des NFI, les a féférées au sein du réseau des ITII (Instituts des Techniques de l'Ingénieur de l'Industrie).

En formation continue, d'un point de vue réglementaire, les FIP sont accessibles aux techniciens supérieurs ayant 5 années d'expérience professionnelle. Les entreprises qui les emploient bénéficient d'une subvention de 10 700 € si elles ont plus de 500 salariés et de 15 000 € pour les autres.

Des ingénieurs de terrain:

Toutes ces FIP, qu'elles accueillent des stagiaires de la formation continue, des apprentis ou des élèves, ont en commun de préparer à des fonctions d'ingénieur de terrain, de production, plutôt que de recherche ou d'étude

Une pédagogie de l'alternance

Elles accordent une large place aux périodes de formation en entreprise et fonctionnent sur une pédagogie dans laquelle ces périodes sont articulées, reliées à la formation dans l'établissement d'enseignement. Les périodes en entreprise sont encadrées par un tuteur, qui exerce lui même des fonctions d'ingénieur et elles sont l'occasion pour les stagiaires de mener à bien un projet de niveau ingénieur.

Organisation de la formation

En formation continue, la formation proprement dite est précédée d'une période de remise à niveau qui se déroule selon les modalités variables d'une école à l'autre et dont la durée moyenne est de 250 heures. Les formations se déroulent sur une durée qui s'étage entre 17 et 37 mois selon les FIP.

Les heures de cours représentent en moyenne 1400 heures, avec un minimum de 940 à NFIO et un maximum de 1800 (ENIC, ISGTA).

Ces heures sont réparties entre 75% de matières scientifiques et techniques et 25% de langues et enseignement général (économie, gestion, management).

Document produit par le CEFI


avril 2008

(C) Copyright CEFI for all databases and documents
The URL address of this page is http://www.cefi.org = Publications

Web server of CRI of ENSMP. Web implementation