Le répertoire national des qualifications (RNCP)

La loi de modernisation sociale de 2002 a posé en principe, que toutes les "certifications" reconnues devraient être enregistrées (de manière synthétique) dans un répertoire aisément accessible (Internet), leur assurant visibilité et reconnaissance.
L’inscription au répertoire découle :

La loi de 2002 de modernisation sociale prévoit l'inscription de toutes les certifications (à comprendre dans un sens large de validation officielle d'un acquis, résultant le plus souvent d'une formation diplômante) dans un répertoire national, supposé donner à tous les candidats potentiels des indications fiables sur la nature de la qualification associée à chaque diplôme ou titre professionnel.

http://www.cncp.gouv.fr/

Présentation 2001 (Annemarie Charraud) du dispositif)

Les fonctions officielles du CNCP et le rôle attendu du RNCP

Créée par la loi de modernisation sociale du 17 janvier 2002, la Commission nationale de la certification professionnelle (CNCP) est placée sous l'autorité du ministre en charge de la formation professionnelle. La commission est composée de 43 membres1 : représentants ministériels, partenaires sociaux, représentants des chambres consulaires, représentants des régions, personnes qualifiées. Elle a pour missions de :
répertorier l’offre de certifications professionnelles (Répertoire national des certifications professionnelles),

Sous l’autorité de son président, la CNCP s’appuie sur les travaux d’une commission spécialisée, d’un secrétariat permanent et d’un réseau de correspondants régionaux. Elle contribue aux travaux internationaux sur la transparence des qualifications. La Commission émet des avis sur les demandes d’enregistrement qui sont transmis au ministre en charge de la formation professionnelle. Celui-ci décide par arrêté publié au Journal Officiel de leur enregistrement ou non au RNCP.

Ce que représente le répertoire:

La consultation du répertoire doit permettre :

Les diplômes et les titres à finalité professionnelle sont classés par domaine d'activité et par niveau. Les certificats de qualification sont, quant à eux, classés séparément par domaine d'activité.

Interrogations

Claire dans son principe, l’inscription d’une formation dans le RNCP soulève, à l’expérience, des difficultés et des problèmes d’interprétation, qui sont liés au fait que l’exercice se situe sur trois plans ayant chacun sa propre logique

 

Le contenu d'une fiche

Où s'informer?

Comment remplir une fiche

Tout ceci étant dit (mais ce constat préalable est utile), comment poser le problème de la rédaction de la fiche RNCP  et dégager des compromis réalistes?
Décrire le contexte
Il est d’abord utile, et même au fond bienvenu, de donner des éléments déclaratifs et d’environnement (porteurs de sens), comme

Cette optique "naturaliste" est parlante par elle-même. Elle donne des indices objectifs de positionnements différents.
Dessiner le référentiel
Le cœur de la fiche reste tout de même la présentation d’un référentiel (en soi une liste et des sous-listes hiérarchisées) de connaissances et capacités (présentables comme des ressources cognitives), mais il faut voir celui-ci comme une armature que l'on développe pragmatiquement avec plus ou moins de détails.
 En tant que liste d'exigences ce référentiel est décomposable a priori en :
un volet savoir ( ce que l'on apprend au sens traditionnel)
un volet art d’agir- méthodes (ce que l'on acquiert)
un volet intégration dans une organisation et dans un milieu (moins traité)
un volet relationnel au sens large
Cette énumération en rubriques et sous rubriques donne  l'impression que le problème est au moins soluble, sinon réglé, cette liste semblant suffisante en soi. En réalité on peut presque dire que les vrais problèmes commencent. En particulier l'explicitation de ces exigences n'a de sens que si on sort du tout ou rien, pour préciser le niveau de performances assuré et comment il est mesuré.
Même compréhensible ( après tout la demande n'est pas si claire que cela), le choix des écoles de rester dans un certain flou sur le niveau des exigences peut être doublement contesté:

Pour donner à la liste une valeur certifiante, il faudrait ainsi:

Un savoir repéré comme souhaitable peut par exemple

 La question des échelles de performances (traduction concrète des capacités) est d’autant plus importante qu’elle renvoie à une attente prioritaire des entreprises. On voit alors se préciser l'importance de deux angles de vue complémentaires, pas nécessairement bien prise en compte dans le cadre RNCP:

De fait par ces démarches les entreprises associent à chaque école une dimension de potentiel, qui rappelle bien les attentes contradictoire entre celle d'une adaptation fine à un poste de travail allant jusqu'à la spécialisation et celle d'une capacité à s'adapter.
Un dernier élément de complication auquel les entreprise sont très sensibles, est que la performance au niveau d'un individu particulier va dépendre d'aptitudes personnelles (curiosité, implication, rapidité), qui sortent du cadre descriptif d'une qualification posée comme d'essence collective.
Affirmation d'une spécificité et de caractères identitaires
Pour les formations d'ingénieurs la question de la spécificité d'une formation particulière  est à l'évidence un point essentiel (affirmation de sa différence vis à vis des concurrents).
Cette différenciation peut se faire en puissance

Dans les faits la différenciation est principalement affirmée au travers du champ disciplinaire et du degré d'approfondissement des différentes capacités: niveau d'appropriation des concepts ( formation plus ou moins scientifique), aptitude à la gestion des connaissances sur la durée, maîtrise des méthodes…).
Faute de procédures d'évaluation des capacités "riches", l'indicateur le plus pertinent est l'analyse des débouchés.

 

La question épineuse de la classification des qualifications ( et des certifcations)

Une grille en 5 niveaux utilisés de deux façon différentes :Min. de l’Ens Sup &Rech.  Autres ministères/CNCP

Une classification en 4 domaines de formation (NSF)

Le nouvelle grille de référence européenne à huit niveaux (EQF)

.Grille à huit niveaux