Les tableaux 2006 de l'Usine Nouvelle (**)

Avis: De nombreues anomalies repérables ( en particulier sur les salaires d'embauches où des valeurs différentes sont données sur Internet et sur l'édition papier) mettent en cause un travail pourtant globalement bien pensé. Au bout du compte chaque école est plus ou moins distinguée dans un des classements présentés, ce qui peut créer un climat assez consensuel.

Site du magazine: L'Usine Nouvelle mars 2006.Tableaux et classements basés sur des indicateurs propres

Les moyens

  1. POLYTECHNIQUE : 67 717 euros (périmètre à revoir)
  2. ENSI CAEN : 56 500 euros
  3. MINES DE PARIS : 55 800 euros (périmètre à revoir)
  4. ESPCI : 48 000 euros
  5. ECPM : 43 333 euros
  6. ENST PARIS : 43 000 euros
  7. MINES DE NANTES : 40 300 euros
  8. MINES DE NANCY : 39 020 euros
  9. ENPC : 32 926 euros
  10. ENST BRETAGNE : 30 785 euros

Budget moyen annoncé : 14 731 €

Ces chiffres sont plus difficiles à interpéter qu'il n'y paraît et même sans doute contestables. Les écoles ne sont pas capables en règle générale d'isoler leurs dépenses strictes de formation. Les chiffres donnés incluent une activité de recherche, qui n'a pas de raison d'être réaffectées à des étudiants en formation ordinaire.

L'ouverture internationale

Durée moyenne des stages réalisés à l’étranger.

  1. ENPC : 12 mois
  2. ENI METZ : 12 mois
  3. IFMA : 12 mois
  4. ENSAIT : 11 mois
  5. ESIEE AMIENS : 10 mois
  6. POLYTECHNIQUE : 10 mois
  7. ENSEIRB : 9,5 mois
  8. ESIEE PARIS : 9 mois
  9. ISAT : 9 mois
  10. UTC : 9 mois

Nombre moyen de double diplôme : 10
Part des enseignements en anglais dans le cursus (hors cours de langue) : 5 %
Durée moyenne des stages à l’étranger : 4 mois

Les relations avec l'industrie

Les dix écoles les plus accueillantes
Part des intervenants extérieurs issus de l’entreprise

  1. 1. ENI METZ : 100 %
  2. ENSCP : 100 %
  3. ENSG : 100 %
  4. INSA RENNES : 93 %
  5. ENST PARIS : 92 %
  6. ESTP : 90 %
  7. 3IL : 86 %
  8. SUPMECA : 82 %
  9. ENSTIB : 82 %
  10. ENSIC: 82%

Durée moyenne des stages en entreprise : 13 à 14 mois
Nombre total de chaires financées par l’industrie : 41
Part des intervenants extérieurs issus de l’entreprise : 55 %

Engagement pour la création d'entreprise

Nombre de créations d’entreprise depuis cinq ans

  1. 1. ENST PARIS : 70
  2. ENPC : 70
  3. MINES D'ALES : 39
  4. ESTIA : 38
  5. INSA RENNES : 33
  6. MINES DE PARIS : 29
  7. EPUM : 27
  8. INT : 25
  9. UTC : 25
  10. CENTRALE LILLE : 20
  11. ENST BRETAGNE : 20

Nombre total d’incubateurs ou de pépinières : 65
Nombre d’emplois créés en 5 ans par l’ensemble des écoles : 3 160
Nombre d’entreprises créées en cinq ans : 753

Salaires d'embauche

En fonction du salaire moyen brut annuel reçu des diplômés 2003 lors de leur premier emploi.

  • CENTRALE PARIS : 39 000 euros
  • POLYTECHNIQUE : 39 000 euros (site) 38 000 euros (édition papier)
  • MINES DE PARIS : 38 500 euros (site) 39 800 (édition papier)
  • ENPC : 37 500 euros (38 000 euros sur l'édition papier)
  • ENST PARIS : 37 000 euros
  • ENSTA : 36 400 euros
  • EGIM (ex ENSSPICAM/ENSPM/ESM2) : 35 850 euros
  • SUPAERO : 35 500 euros
  • ENSAM : 35 000 euros
  • ESTP : 35 000 euros
  • ESPCI : 35 000 euros
  • ENSIC : 35 000 euros
  • ESIP : 35 000 euros

L'ENSCP (Chimie de Paris) est non citée sur le site qui ne va pas au delà de 32 000 euros, mais figure au 4ème rang sur l'édition papier avec 38 000 euros

Les secteurs qui recrutent le plus grand nombre de jeunes ingénieurs


1. Etudes/Conseil/Audit
2. Automobile
3. Technologies de l'information
4. Aéronautique
5. Energie

Durée moyenne d’attente avant le premier emploi : 3 mois
Niveau moyen du premier salaire : 30 491 euros