Études hors francophonie

 

voir également les doubles diplômes

Quelques points de repère

Nous sommes installés dans un monde pleinement international, où nous ne savons pas à l'avance

Dans ce contexte, la détention d'un diplôme étranger peut se révéler un atout, et comme les conditions d'accès ou d'étude peuvent se révéler attractives, il est tentant de sauter le pas...

Diverses objections doivent malgré tout être considérées:

A l'inverse, une expérience internationale prolongée peut représenter un atout unique pour une carrière internationale.

La solution étranger plus France

Une solution peut être - en partant d'un baccalauréat français - d'acquérir un diplôme à l'étranger, pour terminer ses études en France. Par exemple :

La solution France+étranger

L'alternative peut être d'obtenir un premier diplôme en France, puis de préparer un diplôme complémentaire, par exemple aux États-Unis. C'est un schéma très pratiqué, qui devient très coûteux si l'on doit payer au prix fort ses études.

Il est clair que de nombreuses écoles facilitent la formule en permettant à leurs élèves de transformer la dernière année d'études en études à l'étranger.

La solution du double diplôme

Contestable sur le fond ( pouvoir obtenir deux fois une attestation pour des compétences déjà prouvées une fois) , c'est pour le moment une excellente formule pour se doter d'un vrai pedigree international. Mais le système n'est ouvert qu'aux élèves les plus méritants!

voir également les doubles diplômes