Prospective et nouveaux métiers

Définir un nouveau métier - nouveaux métiers et technologies - les nouvelles organisations = l'impact de la consomation = conclusion

L'émergence de nouveaux métiers pour l'ingénieur va de soi dans un contexte en évolution rapide. Le thème est malgré tout brouillé par des visions quelque peu simplificatrices

Comment définir un nouveau métier?

On peut définir un métier comme un ensemble de compétences portées par un individu mises en oeuvre dans un contexte professionnel précis, et valorisées au travers d'un statut professionnel. Un nouveau métier semblerait pouvoir être défini par une évolution concommittante marquée des compétences ou du contexte. Cette approche ne décrit qu'imparfaitement le cas de l'ingénieur, puisque celui-ci doit à tout moment faire la preuve de sa capacité à faire face à de nouvelles situations et à adapter ses compétences. L'ingénieur est ainsi par construction constamment projeté vers de nouveaux métiers.

On ne peut alors parler de nouveaux métiers pour l'ingénieur que lorsqu'il y a une véritable rupture, impliquant une actualisation des connaissances et des outils de base.

On ne peut parler pour l'ingénieur de nouveau métier que s'il y a changement de paradigme (rupture dans les méthodes ou dans les connaissances)

Dans ces conditions l'identification des nouveaux métiers doit se faire à partir des ruptures. Celles-ci ont a priori trois causes

Nouveaux métiers et technologies

On est tenté de penser que les changements technologiques représentent les causes principales de l'émergence de nouveaux métiers. Ceci n'est pas vrai car les ingénieurs sont préparés à accompagner les changements techniques (l'ingénieur régénère en continu son métier). Seules les mutations qui impliquent un changement profond d 'approche sont à prendre en considération. Sous cette réserve, on peut identifier des mutations techniques ou des évolutions répondant à ce critère

Cette liste ne ferme pas la liste très longue des domaines techniques où des mutations parfois importantes se produiront. On peut citer par exemple le secteur des textiles, qui va devoir maîtriser l'élaboration de produits comme les bio-textiles, les textiles cosmétiques, les non-tissés, les géomatériaux, les textiles hybrides associant fibres et plastiques....

Nouveaux métiers et organisation des entreprises

On doit admettre, que la première source de nouveaux métiers est liée aux modifications de l'approche et de l'organisation des entreprises. L'impact majeur d'Internet est aujourd'hui ( 2000) la remise en cause des techniques de commercialisation ou de diffusion de nouveaux services (banque et bourse) . Pour faire face au défi de la mondialisation de l'économie, les entreprises ont besoin

On peut lire derrière ces exigences la montée de nouveaux métiers

Nouveaux métiers et modes deconsommation

Cette dimension peut étonner, mais elle est de plus en plus présente, car le consommateur est de plus en plus reconnu comme la fin ultime du développement économique. Cette influence est liée au glissement des consommations et aux changements de mode de consommations. On peut noter trois tendances

Une conclusion en demi-teinte

Nous avons tenté dans le développement précédent de rester réaliste et ne pas tomber dans une emphase un peu facile, sur l'ingénieur lanceur de satellite, ou constructeur d'iles artificielles.

Diverses mutations techniques, organisationnelles, sociales ont et auront des impacts plus ou moins marqués sur les métiers d'ingénieurs. Mais la capacité d'adaptation des diplômés dépendra moins que d'une formation ciblée, que de la maîtrise de connaisances ou de méthodes.

définitions - qualification - l'activité de l'ingénieur

 

 

relu : 2005.